Le Fil du Temps – 1000 et une passions

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'Les peintres preraphaelites et l’art victorien 2eme par'

La peinture victorienne et le style Preraphaelite(Seconde partie)

Posté : 8 octobre, 2010 @ 11:40 dans Les peintres preraphaelites et l'art victorien 2eme par | 2 commentaires »

Si vous arrivez sur cet article sans avoir lu la première partie, vous pouvez vous y rendre ICI; En effet, afin de bien comprendre ce qu’est le « Préraphaélisme », et comment ce style est né,  il est préférable de lire le premier article où d’ailleurs vous pourrez découvrir un artiste et ses oeuvres magnifiques : Sir Lawrence Alma Tadema. Mais, bien sur, rien ne vous y oblige, et vous pouvez découvrir directement les deux artistes suivants :

1) Anne-François-Louis JANMOT  (Galerie 37 oeuvres)

2) Lord Frederick LEIGHTON (Galerie 92 oeuvres)

Oeuvres de Anne-François-Louis JANMOT (1814 – 1892) 

Louis JANMOT est un Peintre et poète français . Il a appartenu à l’école  de peinture de Lyon , caractérisée par les tendances idéalistes et mystiques semblables à ceux des Nazaréens des Pre-Raphaelites. Ses convictions chrétiennes, qui sont très évidentes dans son art, étaient fortement sous l’influence des apologistes Néo-catholiques. 

Janmot est considéré comme un artiste de transition entre le romantisme et le symbolisme, préfigurant le versant français du préraphaélisme.

En 1833 il vint à Paris pour suivre des cours de peinture auprès de Victor Orser et Jean- Auguste-Dominique Ingres. Avec d’autres lyonnais, il entra à la Société de Saint-Vincent de Paul. 

En 1835 Après son retour à Lyon en 1836, Janmot voulut attirer sur lui l’attention des critiques du Salon de Paris en réalisant des peintures de grand format et d’inspiration religieuse telles que « La Résurrection du fils de la veuve de Naïm«  (1839) ou le « Christ au Jardin des Oliviers«  (1840). Après 1845, il s’attira l’intérêt de Charles Baudelaire avec son tableau « Fleur des Champs«  ce qui lui permit d’accéder au Salon de 1846. Théophile Gautier fut impressionné par son « Portrait de Lacordaire«  (1846). Mais l’insuccès de son « Poème de l’âme«  à l’occasion de l’Exposition universelle de 1855,  le déçut fort.

On peut trouver aujourd’hui quelques unes de ses œuvres au Musée des Beaux-Arts de Lyon.  Son œuvre majeure est Le Poème de l’âme, ensemble formé de 18 tableaux et 16 dessins qui l’occupe durant plus de quarante ans, entre 1835 et 1880. Un long poème composé par Janmot lui-même sert d’argument aux tableaux.

Cette série de 34 tableaux est l’œuvre la plus connue de Janmot. Il écrivit à cet effet un poème cyclique dont la première partie fut publiée en 1854 à Lyon par l’éditeur Vingtrinier. Dans l’édition de 1881 à Saint-Étienne, Janmot enrichit le poème d’une seconde partie, tout en corrigeant quelque peu la première, remplaçant quelques strophes et en ajoutant de nouvelles.

Source & Documentation : ARC Museum (Art Renewal Center), Wilkipédia

Découvrez les oeuvres de Anne-François-Louis JANMOT : Cliquez sur l’image pour visionner  la galerie contenant 37 de ses oeuvres, dont la collection complète de son oeuvre majeure : « Le poème de l’âme ».Vous pourrez télécharger les images, les afficher dans différentes tailles, (de 240 à 1024 pixels);  Il suffira de cliquer sur l’image de votre choix et ensuite sur la loupe pour zoomer et choisir le format d’affichage; Enfin vous aurez la possibilité de laisser un commentaire, expliquant par exemple quelle oeuvre vous préférez, ou laisser une critique (bonne ou mauvaise) bref,  exprimez-vous! Bonne visite…

Fichier hébergé par Archive-Host.com

********** 

Oeuvres de Lord Frederick LEIGHTON (1830 – 1896) 

Frederick, baron Leighton,  était l’un des meilleurs peintres d’Angleterre dans l’ensemble de l’histoire et fut un favori de la Reine Victoria. Il exerça une forte influence, et fut élu en 1878 Président de la Royal Academy. Cet artiste mérite plus d’attention par tous les amateurs de grand art. Cette courte biographie est un bon départ si vous souhaitez  vous familiariser un peu plus avec ce maître méconnu.

 Figure dominante  dans l’art Victorien, Lord Frederick Leighton a été le premier artiste à être anobli. Il a été président de l’Académie royale pendant près de deux décennies.  Leighton a effectué ses fonctions avec panache et une équité scrupuleuse. c’était un excellent portraitiste (voir son portrait de sir Richard Burton l’Explorateur et l’archéologue). Leighton était une figure sophistiquée, cosmopolite, il a passé une grande partie de son enfance en Allemagne et en Italie. La famille Leighton était financièrement indépendante, son grand-père ayant été médecin à la famille royale russe. Leighton s’inscrit à l’école d’art de Berlin dans son adolescence, en mentant au sujet de son âge. L’année suivante il s’inscrit dans une Académie d’art de Florence. Les peintres Nazaréens et de la Renaissance italienne ont été d’une influence considérable. Son enfance  cosmopolite l’a exposé à un plus large éventail des influences que n’importe quel autre peintre.  Plusieurs personnes croient maintenant que ses peintures décoratives des années 1870 représentent son meilleur travail, bien que ses grandes peintures classiques restent extrêmement impressionnantes*.

*Certaines de ses oeuvres mesuraient plus de 5 m de longueur, comme celle-ci par exemple :

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Cimabue’s Celebrated Madonna – 1853-1855 – Huile sur toile – Frederick Leighton

Dimensions : 520,5 x 222,2 cm

**********

Portrait de Sir Richard Burton (1875)

Fichier hébergé par Archive-Host.com

**********

Phoebe

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Le modèle était Dorothy Dene, une actrice qui fut l’un des modèles  favoris de Leighton. Elle apparaît également dans la « Flaming jun » et le « Bain de la Psyché ». Leighton a contribué à lui aider à sa carrière. Déné était son nom de scène. Son vrai nom était Alice Pullan, un des quatre filles dont  la famille fut longtemps ami de Leighton.

 Ses peintures convenaient parfaitement à l’esprit nostalgique de l’époque victorienne: elles reflètent sa quête de l’« âge d’or » de l’ancienne Grèce et de la Rome antique. Dans ses œuvres Clytie, Idylle et Filles grecques ramassant des galets au bord de mer, Leighton idéalise ce passé glorieux alors en vogue.

Frederick Leighton fut fait « Chevalier » en 1878, puis créé « Baronnet »  en 1886  et fut le premier peintre britannique à recevoir une pairie(*) en 1896, lorsqu’il fut créé, la veille de sa mort, baron Leighton, of Stretton.

(*) La pairie du Royaume-Uni comprend la plupart des titres créés dans le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande après l’Acte d’Union(1800). En 1801, la pairie de Grande-Bretagne fut remplacée par la pairie du Royaume-Uni. Jusqu’à l’adoption de l’Acte de la Chambre des Lords, tous les pairs de Grande-Bretagne pouvaient siéger à la Chambre des Lords.  Les rangs de la pairie de Grande-Bretagne sont duc, marquis, comte, vicomte et baron.  

Source & Documentation : Partiellement de ARC Museum (Art Renewal Center), Wilkipédia

Découvrez les oeuvres de Lord Frederick LEIGHTON  : Cliquez sur l’image pour visionner  la galerie contenant 92 de ses oeuvres. Vous pourrez télécharger les images, les afficher dans différentes tailles, (de 240 à 1024 pixels);  Il suffira de cliquer sur l’image de votre choix et ensuite sur la loupe pour zoomer et choisir le format d’affichage; Enfin vous aurez la possibilité de laisser un commentaire, expliquant par exemple quelle oeuvre vous préférez, ou laisser une critique (bonne ou mauvaise)

bref,  exprimez-vous! Bonne visite…

Fichier hébergé par Archive-Host.com

La leçon de musique – 1877 – Frederick Leighton

**********

Sources :  Documentation,  Photographies et images oeuvres : Partiellement de :  Photo rmn (Réunion des Musées Nationaux),  Wilkipédia,   Victorian Web,   Repro-Tableaux,  A.R.C (Art Renewal Center Museum),  Encyclopédie de l’Agora - Les images publiées sont des reproductions photographiques  fidèles d’une œuvre d’art originale en deux dimensions. L’œuvre d’art elle-même est dans le  domaine public  pour la raison suivante : Son copyright a expiré. Ceci est valable aux États-Unis d’Amérique, en Australie, ainsi que dans l’Union Européenne et dans les pays où le copyright  a une durée de vie de 70 ans ou moins après la mort de l’auteur.

Oeuvres de Jacques-Joseph TISSOT, dit James Tissot (1836-1902)

Jacques Joseph Tissot  est un peintre et graveur français né à Nantes le 15 octobre 1836, et mort à Chenecey-Buillon le 8 août 1902.

Initialement, il étudie à l’école des Beaux-Arts de Paris sous la direction d’Ingres, Hippolyte Flandrin et Louis Lamothe. Appartenant plutôt au groupe des peintres néo-classiques,  associé  au mouvement préraphaélite…..Voir la suite sur l’article » La peinture victorienne et le style Preraphaelite (Troisième  partie) »

 

 

In lack of inspiration? |
"La Blanchisserie" |
bustina1007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les lapinous
| renunikodas
| dourweber